Farafangana~ L’aboutissement

Nous arrivons au terme de ces 6 semaines de mission…!

Nous avons réfléchi au meilleur moyen de conclure sur ce laborieux chantier et rien de tel que des chiffres clés !

Nos 6 semaines de chantier en chiffres:

  • 12 ouvriers malgaches
  • 8 apprentis tout droit venus de l’EMA
  • 250 heures
  • 285 sacs de ciment
  • 1130 bois ronds (utilisés pour les échafaudages)
  • 236 planches (coffrage)
  • 2,7 tonnes de fer (utilisées pour le béton armé)

  • 3490 parpaings faits main tout au long du chantier
  • 247 kg de clous !
  • 85 kg de fil de fer
  • 12 camions de sable de rivière
  • 12 camions de sable blanc
  • 6 camions de terre pour remblayer
  • 5 camions de gravillons
  • 7 camions de moellons
  • 8000 L d’eau
  • 1000 L de sueur!
  • Et pour finir: 0 moteur mise à part une disqueuse bien capricieuse!
Madagascar 2016
Le chantier en 6 semaines

Le chantier a été entièrement effectué à la main afin de minimiser les coûts, mais tout a été pensé pour la durabilité du bâtiment. Une fois achevé, c’est pendant des dizaines d’années qu’il aura de multiples fonctions:

  • Une salle sera utilisée pour les élèves de Mamabé.
  • L’Alliance Française pourra maintenant organiser des examens de français à Farafangana: actuellement il faut parcourir plus d’une centaine de km pour cela.
  • La mairie utilisera une des deux salles tous les trimestres.
  • Des cours de maths et de français y seront donnés
  • Une aire de jeux y sera installée pour les enfants bien souvent en manque de loisirs !

Même si nous sommes déçus de ne pas livrer un produit fini, nous sommes fiers d’avoir bâti cette enceinte et de transmettre au prochain bureau la tâche de finir le gros œuvre et d’apporter les finitions.

Madagascar 2016 (1)
Les 4 façades

Nous laissons derrière nous le corps d’un bâtiment capable de traverser les décennies, et porteur d’espoir pour la jeunesse de la région. L’accès à la culture, à l’éducation et à l’indépendance sont autant de droits chers à notre association que l’AF de Farafangana sera bientôt capable d’assurer.

Ces 6 semaines ont également été une aventure personnelle pour chacun d’entre nous ! Quelques chiffres clés concernant notre petite équipe:

“les Palmes”

  • Palme de la tourista: François avec 2 semaines, suivi de très près par Hugo plutôt régulier sur les 6 semaines.
  • Palme des puces: Thelma et Moyra avec 5 puces ! N’oublions pas Coco et Math avec 4 puces, Celia 3, Hugo 2 et François 2 !Puces
  • Palme de la ‘typicité’: Valou qui très vite s’est rendu en tatanes au chantier et a même fini pieds nus comme les ouvriers !Valou typicité
  • Palme du maçon: François, toujours la bêche à la main !Palme Fr
  • Palme du martyr: Célia et Mathilde, toujours de bonnes cibles pour être martyrisées par les autres !
  • Palme de l’hygiène: les filles et Valentin s’en sortent bien. Ce sera sans commentaires pour les autres…Hygiene
  • Palme de la coiffeuse: la coiffeuse officielle du séjour, Moyra, toutes les filles y sont passées !
  • Palme de la résistance: Thelma la seule qui a souffert d’aucun mal pendant ces 6 semaines !
  • Palme du touriste: Mathilde, sac à dos, lunettes et appareil photo au cou, toujours prête à partir !
  • Palme des Cocomentaires: bien entendu Coco qui nous a régalés de commentaires pleins de tact, de pertinence et de ‘douceur’ !
  • Palme de la grande sœur: Moy qui s’est vite attachée à Agnès et Casti !
  • Palme de l’aventurier: celle-ci est spéciale… Elle est équitablement attribuée à toute l’équipe qui a cohabité pendant 6 semaines dans la salle de classe de Mamabé, pris des bonnes douches froides souvent dans le noir et affronté le chien Djoupi pendant la nuit pour aller aux toilettes. Pour faire simple, elle a  relevé le challenge de se détacher de son confort habituel et de s’immerger dans une culture bien différente de la nôtre mais tout aussi enrichissante.

Notre chez nous, salle de bain, espace dodo et cuisine!

          Après une dernière matinée de chantier, nous avons partagé un repas avec toutes nos belles rencontres de Farafangana: Murielle, Carl, Mme le Maire, les ouvriers, la petite Agnès, Casti, Marie-Louise, Wilfred et bien d’autres !
Nous quittons Farafangana demain à 5 h du matin. Après 2 jours de mini bus,  nous espérons arriver à temps à Tana pour prendre notre vol dimanche à 1h du matin. C’est la larme à l’œil que nous disons au revoir à notre petite famille de Farafangana. Nous gardons en tête les larmes d’Anouar qui nous ont tous émus et les derniers sourires des uns et des autres, un peu comme la marque d’un adieu…

Fin

Pour conclure ce dernier article, nous tenons à remercier:

  • Carl qui a mis de côté son activité professionnelle pour diriger bénévolement le chantier
  • Murielle qui a remplacé nos 8 mamans mais aussi supervisé la trésorerie et l’organisation du chantier
  • Mme le Maire pour son accueil chaleureux
  • L’équipe du chantier
  • L’équipe de l’AF de Farafangana
  • Tous nos fournisseurs à Farafangana qui nous ont considérablement aidés
  • Les 1247 personnes qui nous ont suivis sur ce blog depuis 36 pays
  • Tous les donateurs sans qui ce projet ne se serait réalisé
  • Et enfin, nos chers parents que l’on remercie infiniment pour leur soutient !

Photo fin

Une dernière fois, Célia, Coraline, François, Hugo, Mathilde, Moyra, Thelma & Valentin; la fine équipe de Farafangana!

A nos chers parents, on a même eu le temps de penser à vous pendant cette aventure, voici un petit mot qui vous est destiné:

CocoCOCO

Chers Schwerzig,

Aussi étonnant que cela puisse paraître, j’ai hâte de vous retrouver après ces 6 semaines à l’autre bout du monde!

Mais bon, parlons peu, parlons bien! Il me tarde aussi de retrouver le confort de la maison. Et surtout de manger des bons petits plats: des crudités, de la viande, des légumes, des desserts…! Je me demande si j’aurai une surprise comme celle d’Amandine à mon retour ?! (Je pense que je me contenterai d’une bonne baignade).

Pleins de bisous et à mardi!

PS: Joyeux anniversaire Maman chérie! Plus qu’un an avant de faire la fête Zig ;). Et oui tu te fais veille mais je t’aime quand même !

Coraline

CéliaIMG_2677

Papa, Maman,

N’oubliez pas de venir me chercher à la gare à 19h, je vous connais.

A bientôt

FrançoisFRAN

Alors pour moi ce sera:

  • Une pizza au chèvre
  • Une quiche
  • Des fajitas
  • Des bruschettas
  • Une salade de tomates mozza
  • Du magret de canard au miel
  • Un bagelstein avec la naine ❤

Pour le reste François vous le  transmettra sur place, ça devient long !

Thelma

Thelma

Mes chers parents d’amour,

Je vous aime fort, tout comme j’aime le crunch, les madeleines St Michel, le nutella et les ravioles.

J’ai hâte de tous vous revoir.

Tendrement, votre fille chérie

MoyraMomo

Mamouuuuuuune ! J’ai hâte de vous sauter dans les bras et je sais même comment rendre ce moment encore plus fort:

  • Une bonne panière à fruits
  • Des arlequins mous (ceux acides avec du sucre dessus)
  • De l’alloco avec du choukouya du Mr que connait Tatano
  • Et pour pimenter le tout: Aylan, Khayla, Kikou, Mely, Ilio, Alex, Grand-mère et Mama (j’ai peu d’espoir pour Carl)!!!!

Je vous aime fort et j’ai hâte de vous retrouver (mon lit aussi ) !

J’arriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiveeeeee!!!!!!!!!

MathildeMath

Papa, maman,

Vous savez déjà tout, je n’ai pas attendu le dernier article pour ça. On reste sur mes petites requêtes culinaires, vestimentaires et de confort.

Des gros bisous et à très vite !

PS: N’oubliez pas de venir me chercher à la gare (20h10).

HugoHugo

Coucou Maman !

Je vais rentrer en pleine forme! Je suis pas contre manger mes trucs préférés en rentrant, ça serait cool !                                                                                                                                                               Je ne retrouve pas le mail où je te souhaite ton anniv donc pris de doutes je te redis bon anniversaire! Même si c’est un peu en retard t’inquiète je ramène quelques cadeaux !

PS: Au fait y avait pas d’immodium dans mon sac.

Coucou Papa !

Je t’appelle en rentrant pour savoir où on se retrouve ! J’aurais peut-être besoin de passer à l’appart en rentrant, je sais pas si c’est possible, tu me diras.

Hâte de rentrer et de vous voir, bisous !!

ValentinValou

Chère famille,

Qui êtes-vous donc pour m’avoir laissé partir en ce pays dont les niveaux d’hygiène et d’insalubrité sont tels que je n’ai de cesse de tomber malade, à mon grand désarroi. Ô combien la honte doit vous envahir!

Ainsi, voici comment vous pouvez racheter votre bêtise: mère, je vous serais gré de me concocter de bons petits plats (comme à votre habitude), sans lésiner sur la viande (notamment bifsteak, onglet, magret de canard, filet de poulet, et j’en passe…); père, j’espère pour vous que ma voiture sera propre à mon arrivée , et que le jardin aura été bien entretenu en mon absence; plus jeune frère, tu serais prié de rehausser les poids et de chauffer les barres pour mes retrouvailles avec la salle; et quant à mon plus vieux frère, j’ai bon espoir que tu n’aies pas perdu ta légendaire force car mon douloureux dos aurait bien besoin d’un petit massage!

Gros bisous je vous aime!

Cordialement.

Une réflexion sur “Farafangana~ L’aboutissement

  1. marianne - La mare aux mots

    Merci pour toutes ces nouvelles au fil du séjour ! Vous pouvez être fiers du travail accompli, et cette expérience aura marqué votre vie…
    Vu ce lyrisme niais, François m’aura sans doute démasquée, mais je lui glisse quand même que je compte m’incruster au Bagelstein avec la naine !
    Bon retour !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s